Le dimanche, mettez le turbo !

Publié le par jeeby2

vitesse-du-son.jpgAprès avoir lu les différents billets de Djé (de Wallonie Poker) qui nous racontait ses débuts en hyper turbo, ses impressions et les différentes méthodes pour réussir à sortir gagnant de ce format, j'ai décidé de tenter l'expérience aujourd'hui.

 

J'avais déjà fait quelques coups en pur "gambling" dimanche passé sur des Double Shootout à 11$, 5 tentatives et une 3ème place (bulle des tickets à 215$) qui m'avait rapporté 175$.

 

Je voulais retenter l'exercice mais en mettant le maximum de chance de mon coté et comme tenter des Sat à coups de 11$, ça peut vite coûter cher, j'avais décidé d'y arriver en 2 étapes.

 

Tout d'abord, avant de rentrer dans le vif du sujet, rappelons à ceux qui ne seraient pas au courant en quoi consiste l'hyper turbo sur PokerStars.

 

Vous commencez avec 500 jetons en blinds 25/50 et augmentation toutes les 30minutes.

Le principe du Double Shootout signifie que vous devez gagner la table pour arriver en table finale.

 

13h00, j'enfile mon tablier pour commencer ma mission.

 

Objectif

Faire les 1$, 6max Double Shootout pour gagner des tickets à 11$.

 

Ils sont tout le temps full, 3 tickets à gagner à 11$ et le 4ème prend 3$.

 

Toujours même structure.

 

Quand j'ai assez de T$ récoltés grâce aux tickets, je les dépense dans les 11$ Double Shootout en espérant prendre un ou des tickets à 215$.

 

La méthode est infaillible et permet de limiter la casse, puisqu'on ne dépense que maximum 1$ par tentative, les 11$ étant du bonus via les T$.

 

 

Seulement, la théorie a beau être parfaite sur papier, il faut encore réussir à l'appliquer à la lettre, telle une machine.

Le problème c'est que je ne suis pas une machine, et peut vite succomber au tilt "silencieux" qui consiste une fois que tout dérape à ouvrir encore plus de table à en attraper mal à l'estomac jusqu'à indigestion et coupure du PC.

A l'heure actuelle, je n'ai encore jamais eu de tilt "colérique" qui consiste à passer sa colère sur son clavier, le mur, la souris ou autres objets. Ce n'est pas trop dans ma nature, je garde à l'intérieur.

 

Résultat après quelques heures à enchaîner des mauvais coups, j'ai commencé à faire un peu n'importe quoi, au grand regret de ma bankroll.

 

Avec du recul, je constate que j'ai vraiment eu la poisse au moment important, j'avais parfois des goodbeat tout au début du tournoi mais je perdais les gros coups soit sur les 11$, soit à la bulle, soit en HU du round 1.

A choisir, je préfère sauter rapidement d'un tournoi mais passer les coups importants quand je vais plus loin.

 

 

C'est donc avec regret, et sans laisser plus de suspens, que je me dois d'annoncer que cette après-midi a été une cata !

 

 

En chiffre...

1$ DS 6max:

Nombre de parties: 40

Coût: 4$

Nombre de tickets: 6

Nombre de 4ème place: 2

Résultat net: (6*10$ + 6$) - 40$ = 26$

 

11$ DS:

Nombre de parties: 7

Coût: 77$

Nombre de tickets: 0

Nombre de TF: 0

Résultat net: -77$

 

AQ vs T9 en HU du Round 1.

AQ vs AK vs A7 à 3 left au Round 1 (Je push 1er)

Q9 vs AJ (Je push 1er)

77 vs AJ (1ère main)

A8 vs 77 vs 22 à 3 left au round 1.

KT vs 33

 

En fin de session, je sens le tilt monter en moi et décide d'aller faire un 21$ 6max DS, même principe que le 1$.

KK vs 88 après 2minutes et j'étais déjà dehors pour enfin mettre un terme définitif à ma session et au poker tout court pour aujourd'hui.

 

 

J'aurai joué +- 4h, 48 parties, 670 mains:

  • AA (2x): 1x craqué.
  • AKs (0x)
  • AKo (3x): 1x les blindes, 1x craqué.
  • KK (2x): craqué 1x.
  • QQ (5x), 3x les blindes, 1x craqué.

 

En conclusion, c'était pas top niveau réussite mais ne voyons pas que le résultat négatif, je reste persuadé que la technique est rentable, il faut juste ne pas avoir un trop gros badrun et surtout s'en tenir au schéma de départ.

 

On verra dimanche prochain...

Publié dans Mon parcours

Commenter cet article